• marieclairegolfier

La transmission, l'héritage

Jeu de hasard que la naissance !

On ne choisit pas notre lieu de naissance, ni le contexte dans lequel elle s’inscrit ; c’est un hasard de recevoir les parents qui sont les nôtres ! Ce que les anciens ont vécu avant nous n’est pas de notre fait. Mais la nouvelle génération qui émerge pourrait bien avoir à faire avec cet héritage très archaïque dans ses années à venir. Que va-t-elle faire de ce que les précédentes générations ont traversé, et de comment elles l’ont traversé ?


« Faire de nos enfants nos constructeurs, c’est reconnaître qu’ils font de nous ce que nous sommes. L’enfant construit toujours ses parents, plus que l’inverse » - Delphine Horvilleur.


Comment l’enfant, ce futur adulte, va-t-il se positionner par rapport à l'héritage transmis par ses parents ? S’en sentir investi et dépositaire ? En le perpétuant ? (Etre fataliste à son égard et se sentir condamné à payer ou tenter d’y être fidèle et se rendre compte de la trahison inévitable). En se battant contre lui ? (au prix d’une dose de culpabilité). En y mettant fin et en acceptant ce qui revient à chacun de ce passé pour s’ouvrir à autre chose ?

Et si la transmission s'écrivait en d'autres termes : Et si les parents transmettaient à leurs enfants le devoir d'interroger ? Ce serait la possibilité d’un décalage, d’un pas de côté, par rapport à ce que chacun a construit comme croyances, comme idées de ce que l’autre a vécu, a traversé et pourquoi cela s’est fait comme ça. Cette fenêtre que l’un vient d’ouvrir sur l’autre permet de donner une dimension à cet héritage, différente de celle qu’il aurait eue si personne ne l’avait questionné.


La transmission est une question de responsabilités partagées entre les parents et les enfants. Il y a une action, une initiative à la charge des deux.


En tant que parents, il est possible de transmettre le résultat de ce que l’on a expérimenté, mais il est encore plus intéressant de transmettre la capacité à cheminer vers un résultat quel qu’il soit ; cette capacité sera transférable à tous les domaines de la vie ; c‘est la capacité au discernement, au questionnement et au doute que les parents auront sillonné en creux chez leurs enfants. A ces derniers d’y semer les graines qu’ils voudront.



11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout